LE PRANAYAMA : OUTIL INDISPENSABLE POUR LE YOGA, MAIS HYPER BÉNÉFIQUE QUAND ON SE FAIT CRIER DESSUS PAR LA FEMME DU GARDIEN

Une respiration longue et consciente peut en très peu de temps désarmorcer la situation…

(English below)

Sans m’en rendre compte, j’ai insulté la femme du gardien. Quand je l’ai croisé l’autre jour en quittant le bâtiment, elle m’a dit qu’elle voulait me parler. Croyant qu’elle avait peut-être de bonnes nouvelles à me communiquer au sujet du courrier qui m’est sporadiquement livré, j’ai approché la loge en souriant.

Et puis, elle m’a crié dessus. Elle est devenue complètement fo-folle à la Kali (ci-dessus.)

J’étais tellement choquée que j’ai fait un pas en arrière. Sa fureur ne s’arrêtait pas; elle était tellement déchaînée qu’elle ne respirait pratiquement plus. Alors est arrivé quelque chose d’extraordinaire : en même temps que j’ai senti la colère monter en moi, ma respiration s’est approfondie. J’ai changé ma posture pour me sentir plus enracinée, et j’ai continué à me concentrer sur ma respiration. La gardienne, elle, s’est petit à petit calmée. Bien sur il a fallu que j’ajoute beaucoup de “je vous demande pardon, madame,” “je ne vous ai pas insultée,” et “désolée pour ce malentendu,” mais dans vraiment très peu de temps, mon energie yogique a désarmorcé la situation. Le pranayama à la rescousse !!!!

Cette discipline du souffle, qui est réléguée à quelques minutes ici et là pendant les cours de yoga asana, nous permet de cultiver une meilleure compréhension des rythmes de notre énergie, et d’être à l’écoute de nos corps physiques et du mental. Et oui, elle nous aide à gérer certains conflits hostiles ! S’il vous plaît, n’attendez pas une situation difficile avant d’ajouter du Pranayama à votre pratique de yoga 🙃

—Martine


Without realizing it, I insulted the super’s wife. The other day when I was leaving my building, I crossed paths with her. She said that she wanted to talk to me. Thinking that she had perhaps some good news related to the mail which was being sporadically delivered, I smiled as I approached her door.

And then, she ripped my head off. She became completely cray like Kali (above.)

I was so shocked that I took a step back. Her fury had no end; she was so unhinged that she was practically no longer breathing. Then something extraordinary happened. At the same time that I felt the anger rising in me, my breathing got deeper. I changed my stance to feel more grounded, and I continued to concentrate on my breath. The super’s wife, little by little, began to calm down. Of course I had to add plenty of “Please excuse me, madame,” “I did not insult you,” and “so sorry for this misunderstanding,” but really in a very small span of time, my yogic energy defused the situation. Pranayama to the rescue!!!!

This breathing discipline, that is relegated to a few minutes here and there in yoga asana classes, allows us to cultivate a better understanding of the rhythms of our energy, and to listen more sensitively to our body and mind. And yes, it helps you deal with hostile conflicts! Please do not wait for a challenging situation before incorporating Pranayama into your yoga practice. 🙃